logo

Bienvenue sur le Chemin de paix

 

Bienvenue sur le site Solidarité Bosnie, Genève
 
c/o Maison des associations, rue des Savoises 15, 1205 Genève

L’ouverture de notre site, en avril 2013, marque une nouvelle étape pour notre association, basée à Genève et créée en janvier 2009. Nous avons poursuivi la mise en œuvre de projets et d’activités menées depuis 1992 dans le cadre d’abord de l’Association et journal Mirna Bosna et ensuite entre 2000 et 2008 de l’Association des survivants de la Drina-Srebrenica.

Ce nouveau site servira donc à améliorer la promotion de la Marche pour la Paix et du Chemin de paix ouvert depuis 2013 d’avril à octobre. Nous souhaitons aussi mieux faire connaître la Bosnie-Herzégovine et ses atouts.

Au début de la guerre menée contre la République de Bosnie-Herzégovine entre avril 1992 et fin 1995, presque personne ici ne connaissait ce pays et ses habitants ; ce qui a suscité des malentendus, d’autant plus que les bosniaques étaient alors désignés sous le nom de Musulmans (en tant que nationalité).

 Mai 2017 : Marche sur le Chemin de paix Nezuk-Srebrenica

 

Tournée en Bosnie-Herzégovine du 5 au 16 mai 2017 !

Notre association organise un itinéraire de découverte de la Bosnie-Herzégovine en petit groupe, en partant de Tuzla. Après la visite de cette ville, nous marchons 4 jours sur le « Chemin de paix » entre Nezuk et Srebrenica, ce qui vous permettra de connaître cette région rurale et ses habitants, qui vous accueilleront chaleureusement dans leurs Chambres d’hôte. Les étapes (de 8 à 18 km) sont plus courtes que celles de la « Marche pour la paix » du 8 au 10 juillet.
A l’issue de la Marche : visite du Mémorial de Potocari et de Srebrenica avec ses sources thermales. Puis départ pour Sarajevo, la dynamique capitale de la Bosnie-Herzégovine, avec son vieux quartier ottoman (bacarcija) avec ses ruelles d’artisans, ses restaurants et terrasses ombragées, ses belles mosquées et la Place des pigeons. Nous visiterons aussi le « tunnel » de la liberté à Dobrinja et le jour suivant la mystérieuse « pyramide du soleil » et labyrinthe souterrain de Ravne à Visoko.
Le 13 mai, nous irons en Herzégovine à Mostar et franchirons son fameux pont. Visites de Stolac avec ses ponts-moulins et son site de « steccis » (pierres gravées), du monastère soufi de Blagaj à la source de la Buma et de la cité médiévale de Pocitelj, lieux magnifiques de la période ottomane.
Le 15 mai, nous allons en bus à Split, ville de la côte dalmate (Croatie) construite autour du Palais (encore debout) de Dioclétien, empereur romain d’origine illyre. Etape finale du voyage.
Un pays à découvrir :
Entre le 12ème siècle et 15ème siècle, le territoire des rois de Bosnie & Herzégovine s’étendait jusqu’à la côte dalmate. Ils tiraient leur richesse des mines d’argent de Srebrenica. Durant deux siècles, l’Eglise bosniaque était bogomile (cathare),  avant l’arrivée des ottomans (1496-1878) et leur conversion à l’islam, souvent dans sa version soufi, ce qui a influencé sa musique, le « srdha ».
La Bosnie a accueilli les juifs sépharade chassés d’Espagne, qui ont contribué au développement du « bacarcija » de Sarajevo. Vous découvrirez aussi leur gastronomie et leur fameux café, servi dans un assortiment traditionnel en cuivre.
Une guerre souvent mal comprise – un avenir incertain :
La « République de Bosnie & Herzégovine a été en 1945 l’une des 6 républiques fondatrices de la Yougoslavie socialiste, après avoir été le bastion de la résistance des Partisans de Tito. Entre 1945 et 1984 (Jeux olympiques de Sarajevo) la Bosnie & Herzégovine a vécu une période positive.
Mais l’éclatement de la Yougoslavie a obligé cette République à proclamer son indépendance en avril 1992, qui a été dramatiquement perturbée par l’agression des forces serbes (et en partie croates).
Les « Accords de Dayton » de fin 1995 ont mis fin à la guerre et aussi à la « République de Bosnie-Herzégovine », qui a été partagée en deux « entités » : la « Fédération de Bosnie Herzégovine » (51% du territoire) et la « République serbe »(RS) sur le 49% du territoire, avec une présidence commune.
Malgré la reconnaissance du génocide, la région de Srebrenica (qui était peuplée avant 1992 d’une population à 74% bosniaque) a été donnée en cadeau à la « République serbe », ce qui pénalise son développement : Milorad Dodik (dirigeant de la RS) bloque depuis trois ans la reconstruction des « Bains thermaux » afin d’empêcher l’engagement d’employés bosniaques au côté d’employés serbes. Dodik sacrifie ainsi la relance économique de Srebrenica en vue de réaliser à terme la sécession de la « République serbe », ce qui risque de provoquer un nouveau conflit.
Afin de contrer ce danger et également pour honorer la mémoire des victimes, une « Marche pour la paix » a lieu depuis 2005 entre Nezuk et Srebrenica du 8 au 10 juillet, avec des milliers de marcheurs de toute la Bosnie-Herzégovine et de la diaspora, de divers pays, dont de France, Suisse, Italie (dont la logistique est assurée par « Solidarité Bosnie »).
Les marcheurs sont aussi les bienvenus entre avril et octobre, avec logement dans la cinquantaine de Chambres d’hôte échelonnée au long de ce parcours de 80 kilomètres. Notre association a déjà organisé deux tournées en Bosnie, en mai 2015 et 2016. Pour tout renseignement et inscription :
Solidarité Bosnie 15, rue des Savoises. 1205 Genève. Cette adresse email est protégée contre les robots des spammeurs, vous devez activer Javascript pour la voir.  
Tél. 022/321 63 14 (matin) www.solidarite-bosnie.ch avec Forum.  Ivar Petterson

 
Bosnie-Herzégovine
stop

Bosnie-Herzégovine.Des illyres à la période bogomile : 2000 ans avant notre ère, le sud-est de l’Europe était peuplé d’illyres. Au 2ème. siècle avant JC les romains ont construits des routes, des cités, dont l’ex-Palais de l’Empereur Dioclétien à Split (Dalmatie) reste un exemple.

 
Lire la suite...
 
Génocide de Srebrenica

stopLe génocide consiste à commettre certains actes dans l’intention de détruire, en tout ou en partie, un groupe national, ethnique, racial ou religieux. Ces actes sont les suivants : meurtre de membres du groupe, atteinte à l’intégrité physique ou mentale de membres du groupe, soumission intentionnelle du groupe à des conditions d’existence entraînant sa destruction physique, totale ou partielle

 

Lire la suite...
 
Marche pour la Paix

stopNous vous invitons à participer à cette 8ème Marche de 80 kilomètres, sur la trajectoire de la colonne des 14’000 hommes, contraints au soir du 11 juillet 1995 de fuir Srebrenica à cause de l’abandon par l’ONU de la défense de la « zone de sécurité » face à l’offensive des forces serbes.

Lire la suite...
 
Notre association

stopSolidarité Bosnie, Notre association, relancée en janvier 2009, regroupe des suisses et  des bosniaques.
Elle se base sur l’expérience acquise entre 1992 et 1996 par « Solidarité Bosnie », le journal « Mirna Bosna », l’Association pour la création de petites entreprises (1997-98) et l’Association des survivants de la Drina-Srebrenica (2000-2008).

Lire la suite...
 
Guerre en Bosnie

consultingGuerre en Bosnie La guerre en Bosnie est une conséquence de la dislocation de la Yougoslavie, elle-même liée à la chute des régimes communistes en Europe de l'Est en 1989. La renaissance des idées nationalistes en Yougoslavie a fragilisé le rôle central du Parti communiste.

Lire la suite...
 

Bilan Marche pour la paix 2015

Demo Image

Comprendre les génocides

30x15Click sur l'image >

0000

Adresse et téléphone

 Adresse


Video - La Guerre en Bosnie

Demo Image

Marche Srebrenica

Take the video tour on the ZOO!

La lutte des travailleurs de DITA


www.e-informatika.ch -Sites web Genève

Conception & réalisation CCF ccorrea
COPYRIGHT © 2013 Solidarité-Bosnie - Geneve GE - Suisse
Reproduction in whole or in part, or translation without written permission is prohibited.
All rights reserved