logo

Manifestations
Vendredi, 17 Mai 2013 16:27
  • Nous sommes à votre disposition pour coodonner votre venue sur le Chemin de paix (ouvert d'avril à octobre). L'ideal est de constituer des petits groupes de 8-15 personnes pour faire ce parcours de 80 kilomètres en 5 ou 6 jours. Qui pourrait nous rejoindre vers le 19 octobre ?
  • La Marche pour la Paix 2013 a réunit au départ 4500 marcheurs. ; mais en raison des pluies orageuses, nous n'étions plus que 3000 marcheurs à l'arrivée à Potocari le 10 juillet. Mais l'ambiance était comme d'habitude excellente, avec une très grande solidarité entre les marcheurs et avec les habitants, qui nous accueillent devant leurs maisons avec des boissons et du café.
  • Le Chemin de Paix a reçu des soutiens. Nous envisageons de créer une Fondation afin d'acheter des terrains et de construire des Centres polyvalents aux lieux d'étape, ouverts à la fois aux habitants (réunions, fêtes, cinéma, etc) et aux marcheurs (avec matelas en stock). Il est prévu de doter ces Centres de w.c. et douches et de faciliter ainsi la vie des campeurs. Faute de moyens de se sécher, on a constaté des abandons durant cette Marche.
  • Nous diffusons un texte de mise au point par rapport à la Bosnie-Herzégovine et aux dénis soutenus par Noam Chomsky. (en conférence à Genève).
  • Notre Guide Chemin de Paix Nezuk-Srebrenica est en vente à notre bureau : 9 frs la brochure + frais de port. Descriptif du contexte et des 6 étapes proposées avec liste des contacts pour les Chambres d'hôtes et de nombreuses informations et adresses. Photos en couleur.
  • Nous avons pris contact avec les médias au sujet de la reconnaissance du nom de "bosniaques" en remplacement (décision du Parlement BH en 1993) de la dénomination de "Musulmans" (période titiste). En effet, les habitants bosniaques allant à Srebrenica le 11 juillet sont systématiquement qualifiés de "musulmans". La confusion vient lorsque un bosno-serbe des "Pinks Panthers", évadé de Bochuz, est subitement qualifié de "bosniaque" alors que ces gangs serbes et monténégrins sont composés d'ex-miliciens, criminels de guerre, qui ont tués des centaines, voir des milliers, de bosniaques. Le rédacteur de la "Tribune de Genève" nous a promis de veiller à éviter à l'avenir de tels confusions.
  • Les parents et élèves de Konjevic Polje (localité à 30 km de Srebrenica) sont en lutte depuis la rentrée début septembre. Ils boycottent l'école tant que l'Accord de 2002 n'est pas appliqué. Cet Accord conclu entre les Ministeres de l'éducation de la Fédération et de RS (les deux "entités") reconnaissait l'équivalence entre les livres d'histoire de la Fédération et de la RS et une parité dans l'utilisation des écritures latines et cyrilliques.
    Or cet Accord n'est appliqué que dans la Commune voisine de Srebrenica. Le Conseil des parents de Konjevic Polje exige le même traitement pour les 150 élèves bosniaques de Konjevic Polje (il n'y a que 2 élèves bosno-serbes). Mais le Ministre de l'éducation de la RS refuse. C'est pourquoi une centaine de parents et élèves de Konjevic Polje campent depuis début octobre à Sarajevo devant les locaux de l'OHR (organisme international qui est censé intervenir pour faire appliquer les lois et accords en Bosnie).
  • Nous serons une petite délégation de Solidarité Bosnie présents depuis le 16 octobre avec les parents et élèves de Konjevic Polje à Sarajevo. Cette lutte soulève en effet deux problèmes fondamentaux : le droit des minorités (en l'occurrence bosniaques en RS) et le droit à un enseignement, notamment en histoire, qui respecte les données historiques, ce qui n'est pas le cas dans la version enseignée en RS. Pour  tout soutien : e-mail  Cette adresse email est protégée contre les robots des spammeurs, vous devez activer Javascript pour la voir. ou téléphone 00387/62/12.05.37.
  • Une école autonome a été ouverte à Nova Kasaba, rattaché au système d'enseignement de la Fédératio.
    Il y a une centaine d'élèves et 15 enseignants, dont une majorité de femmes, de Sarajevo.
    La pédagogie y est axée sur la créativité et l'entr'aide. Le niveau est excellent et les élèves ont rattrapé le retard de 5 mois de boycott de l'école RS.
  • Imprimez notre pétition pour le soutien des parents de Konjevic Polje et pour un changement dans l'ensemble du système éducatif en Bosnie-Herzégovine. Faites la signer et renvoyer à l'une de nos adresses (Lyon ou Genève) avant le 10 décembre. Merci
  • Des négociations pour la reouverture de l'école de Konjevic Polje sont prévues. La Fédération croato-bosniaque pourrait participer à une partie du financement de l'école, notamment un ou deux enseignants bosniaques. Mais tout dépend d'un appui international (OSCE) et de la réponse du Ministre de l'éducation de la "République serbe".

 

Mise à jour le Jeudi, 03 Juillet 2014 22:14
 

Bilan Marche pour la paix 2015

Demo Image

Adresse et téléphone

Video - La Guerre en Bosnie

Demo Image

Marche Srebrenica

Take the video tour on the ZOO!

La lutte des travailleurs de DITA


www.e-informatika.ch -Sites web Genève

Conception & réalisation CCF ccorrea
COPYRIGHT © 2013 Solidarité-Bosnie - Geneve GE - Suisse
Reproduction in whole or in part, or translation without written permission is prohibited.
All rights reserved